HISTOIRE DU GROUPE EM GABON-UNIVERSITÉ 

DIX ANS D’EXCELLENCE AU SERVICE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AU GABON ET EN ZONE CEMAC 
 

Le Groupe EM GABON-UNIVERSITE est un établissement privé d’enseignement supérieur, de recherche scientifique et de formation professionnelle, à vocation nationale, sous-régionale et internationale, fondé en juillet 2010, sous la forme de l’Ecole de Management du Gabon (EM-GABON), par le Professeur Daniel Franck IDIATA. 
En tant que Pôle d’excellence, le Groupe EM GABON-UNIVERSITE a pour objectif de réaliser l’ensemble des programmes relatifs à l’accomplissement de ses missions, qui visent particulièrement à : 

• élaborer et transmettre les connaissances, en se conformant à l’évolution de la science et des technologies, ainsi que des méthodes pédagogiques;  

• développer la formation des cadres de haut niveau pour les entreprises privées et les institutions publiques; 
 
• promouvoir, au plus haut niveau, les formations universitaires à visées professionnalisantes ; 

• mettre en œuvre des programmes de recherche scientifique visant à trouver, sur place en Afrique, des solutions de développement adaptées aux besoins de chaque pays ; 

• développer chez les étudiants inscrits dans les programmes de formation et de recherche, le sens de l’effort, de la participation, de l’entreprenariat et des responsabilités ; 

• promouvoir l’étude et la connaissance des structures et choix politiques, économiques, financiers et sociaux des pays de la CEMAC, tout en favorisant, par la coopération sous-régionale, régionale et internationale, une large ouverture sur le monde. 

Partant de ces missions fondamentales, chacune des composantes du groupe universitaire : 

• met en œuvre des programmes de formation initiale et continue, y compris d’universités étrangères délocalisés au Gabon au travers des partenariats avec les meilleures universités du monde ; 

• applique un mécanisme de contrôle des aptitudes et des connaissances conforme au système LMD (Licence-Master-Doctorat) ;  

• élabore ses programmes en fonction des priorités de formations définies par les pays de la CEMAC et en conformité avec les programmes des universités partenaires ; 

• met en œuvre des programmes de recherche scientifique de haut niveau en adéquation avec les enjeux de développement des pays de la CEMAC et de l’humanité toute entière. 
 
Cinq dates majeures permettent de structurer l’histoire de notre jeune université : 2010, 2013, 2018, 2019 et 2020. 
 
2010 : Création et ouverture du premier campus 

Le premier campus de l’EM-GABON était situé au quartier Haut-de-Guégué à Libreville, où son fondateur et promoteur louait un immeuble pour héberger les activités administratives et pédagogiques de l’établissement naissant. 

A un moment où a été inauguré le concept de partenariats public-privé dans l’enseignement supérieur au Gabon, avec la création de plusieurs dizaines d’établissements privés, le Professeur IDIATA et ses partenaires ont décidé d’apporter leur contribution, en proposant un modèle différent, basé à la fois sur la qualité et l’excellence d’une offre de formation d’enseignement supérieur et de formation professionnelle novatrice au Gabon. 

Cette vision a été partagée par des personnalités universitaires et politiques qui ont, très vite, compris l’intérêt du projet, qu’ils ont donc soutenu financièrement. Il s’agit, entre autres, et pour leur rendre l’hommage qu’ils méritent, de Madame Rose Francine ROGOMBE, président du Sénat jusqu’en 2014, et de Monsieur Guy NZOUBA NDAMA, président de l’Assemblée Nationale jusqu’en 2016, deux des principaux mécènes. 

A ces personnalités politiques qui ont apporté une contribution financière décisive, s’est ajouté l’apport inestimable de présidents d’universités françaises, à l’instar des Professeurs GESSON et JEAN de l’Université de Poitiers, qui ont partagé notre vision consistant à délocaliser, sur place au Gabon, les meilleures formations des établissements de top niveau afin de contribuer à freiner l’exode massif des étudiants gabonais à l’étranger, notamment en Afrique de l’Ouest. 

La convention de partenariat signée en 2012 avec l’Université de Poitiers a permis de poser les jalons de cette dynamique d’excellence, saluée par tous aujourd’hui. Cette convention permettait et permet toujours de délocaliser, à l’EM-GABON Libreville, trois diplômes : le DU Management (Bac + 2), la Licence générale en sciences de gestion (Bac + 3) et le Master professionnel en administration des entreprises (Bac + 5) de l’IAE de l’Université de Poitiers. Les étudiants sont doublement inscrits, à l’EM-GABON et à l’IAE de Poitiers. Les enseignants de Poitiers se déplacent à Libreville pour assurer les missions d’enseignement, d’encadrement et de jury. Les étudiants, qui sont doublement inscrits, à l’EM-GABON et à l’Université de Poitiers, reçoivent un diplôme de l’Université de Poitiers ou un diplôme d’Etat français, en plus du diplôme de l’EM-Gabon, tout en restant sur place à Libreville. Ceux qui le souhaitent ont la possibilité de poursuivre leurs études à Poitiers, en Master et/ou Doctorat après l’obtention de leur Licence ou leur Master à l’EM-Gabon. Les premiers récipiendaires des diplômes de l’Université de Poitiers à l’EM-GABON ont reçu leurs parchemins en 2015. Cette promotion des diplômés avait été coparrainée par le Ministre de la Fonction Publique et l’Ambassadeur de France au Gabon. 

Après deux années d’existence dans un quasi informel, pour ainsi dire, l’Ecole de Management du Gabon va être reconnue par l’Etat, le 02 novembre 2012, date de la signature du contrat de partenariat public privé avec le Ministère en charge de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et la Formation Professionnelle. La même année, et grâce à cette reconnaissance, les premiers étudiants boursiers de l’ANBG, près de trois-cents, étaient orientés dans l’établissement pour suivre des formations dans les domaines de la gestion. 
 
2013 : Délocalisation du campus sur le nouveau site de Mindoubé 2 

En 2013, face à l’augmentation exponentielle du nombre d’étudiants (90 en 2010-2011 ; 150 en 2011-2012 ; 400 en 2012-2013), le Conseil d’administration a décidé de quitter l’immeuble de location du Haut-de-Guégué, devenu trop exigu, et de se lancer dans l’acquisition d’un terrain pour y construire un vrai campus. 

En mai 2013, l’acte d’achat du terrain était signé chez le notaire Jean Jacques MOUYAGA. Le mois de juin a consisté aux travaux de terrassement, suivi par le début effectif des travaux de construction, le 14 juillet. Lesdits travaux de construction avaient été confiés à une jeune entreprise locale, la même qui a obtenu le marché des travaux d’élargissement du campus jusqu’à ce jour. 

Entre le 14 juillet et le 05 novembre de la même année, neuf salles de cours de 94 m2 chacune, deux salles de cours de 40 m2 chacune et une grande salle d’informatique ont été construites. Il faut dire que les Professeurs IDIATA et MAKANGA dormaient sur place pour accélérer les travaux, nuit et jour. En à peine trois mois, le sous-sol et le rez-de-chaussée du grand bâtiment pédagogique, baptisé « Guy NZOUBA NDAMA », ont été achevés, de même que le sous-sol et le rez-de-chaussée du grand bâtiment administratif, baptisé « Rose Francine ROGOMBE », avec une dizaine de bureaux opérationnels. 

La rentrée 2013-2014 fut donc inaugurée sur le nouveau campus de Mindoubé 2, au grand bonheur des étudiants. Malgré la boue sur le chemin qui menait au campus, les étudiants étaient très fiers de leur établissement et ne tarissaient pas d’éloges le Professeur IDIATA, pour sa vision et sa détermination à construire un véritable campus pour l’EM-GABON. 

A partir de 2014, les travaux de construction se sont accélérés et ont abouti aux magnifiques structures admirées par tant de visiteurs. A ce jour, le pôle pédagogique (hors résidences universitaires) de notre université comprend:
 
- deux bâtiments administratifs, le « Bâtiment Rose Francine ROGOMBE », d’une superficie de 600 m2 par étage, qui comprend deux étages plus un sous-sol, abrite la présidence et les services centraux, alors que le « Bâtiment Benjamin MAYOMBO », du nom du père du fondateur de l’EM GABON-UNIVERSITE, qui comprend trois étages, abrite le cabinet du Directeur Général des Services, le cabinet du Directeur des Ressources Humaines et le cabinet du Directeur de l’Institut d’Etudes Juridiques et de Science Politique ; 

- un bâtiment pédagogique, baptisé « Bâtiment Guy NZOUBA NDAMA », d’une superficie de 800 600 m2 par étage, abrite onze salles de cours, deux amphithéâtres, le Centre de Ressources Informatiques pour la Formation et l’Enseignement (CRIFE), le service statistiques et le service audiovisuel ; 

- Le bâtiment B, baptisé « Bâtiment Sousa Adalio BOA MORTE », du nom de « l’homme à tout faire » de notre université, abrite les toilettes au rez-de-chaussée et deux salles de cours au premier étage ; 

- Le bâtiment D, baptisé « Bâtiment Pierrette MAYOMBO », du nom de la mère du fondateur de l’EM GABON-UNIVERSITE, d’une superficie de 700 m2 par étage, abrite le service de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé, le cabinet du Vice-président étudiant, le Restaurant universitaire, la bibliothèque universitaire baptisée « Bibliothèque Professeur Marc-Louis ROPIVIA », les laboratoires de l’Ecole de Santé de Libreville et le Pôle Recherche dédié aux écoles doctorales (gestion et économie ; droit et science politique ; santé publique). 
 
2018 : Tournant décisif 

Le tournant décisif a été pris le 10 février 2018, lorsque le Professeur IDIATA, grâce à sa vision et sa connaissance de l’offre de formation dans l’espace CEMAC, a convaincu le Conseil d’administration de passer d’une simple école de management à une véritable université comprenant plusieurs composantes de formation et de recherche. 

Ainsi, dans le souci permanent de contribuer à résorber le déficit des cadres de très haut niveau indispensables au développement du Gabon et, plus largement des pays de la CEMAC, ont été créés, aux côtés de l’ancienne Ecole de Management du Gabon (EM-GABON) devenue l’EM-GABON Business School (EMG-BS), l’Ecole de Santé de Libreville (ESL), l’Institut d’Etudes Juridiques et de Science Politique (IEJSP), l’Institut Philippe Maury de l’Audiovisuel et du Cinéma (IPMAC) et l’Institut d’Agronomie et de Sécurité Alimentaire du Gabon (IASAG). Pour accompagner l’offre pédagogique de ces établissements, trois écoles doctorales ont vu le jour, respectivement dédiées au management, à la gestion et l’économie (ED-MAGECO), au droit et à la science politique (ED-DSP) et à la santé publique (ED-SPUB). 

L’ambition du Groupe EM GABON-UNIVERSITE est d’être un pôle d’excellence à vocation sous-régionale, régionale et internationale, incarnant à la fois la modernité, le rayonnement international, le prestige et la capacité de répondre aux défis académiques du 21ème siècle. Grâce à la fois aux habilitations du Ministère en charge de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique et du Ministère de la santé ainsi qu’aux nombreux accords de partenariat qu’il a signé avec des établissements d’enseignement supérieur au Gabon et à l’étranger (entre autres, l’Université Omar Bongo et l’Institut Universitaire des Sciences de l’Organisation au Gabon ; l’Université de Dschang et l’Institut Supérieur de Management Public au Cameroun ; l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises au Maroc ou encore l’Université de Poitiers et EM Normandie en France), le Groupe EM GABON-UNIVERSITE assure une mission de formation pour promouvoir des enseignements de très haut niveau, en Licence, Master et Doctorat ; une mission de recherche pour contribuer à trouver sur place en Afrique des solutions aux problèmes de développement et une mission d’information et de dialogue avec la société civile sur tous les aspects liés à l’intégration et au développement du Gabon et des pays de la CEMAC. 
Les missions dévolues au Groupe EM GABON-UNIVERSITE répondent donc aux urgences nationales et internationales suivantes : 

• nécessité de sédentariser les filières de formations supérieures professionnalisantes pour compenser la réduction des flux d’étudiants orientés vers les universités étrangères en dehors des pays de la CEMAC ; 

• nécessité de garantir une formation supérieure de très haut et en adéquation avec les meilleurs standards internationaux en zone CEMAC ; 

• nécessité de diversifier l’offre de formation supérieure professionnalisante en fonction des réalités du marché national de l’emploi dans l’espace CEMAC ; 

• nécessité de mettre en place une dynamique de recherche scientifique en adéquation avec les stratégies de développement des pays de la CEMAC ; 

• nécessité de mettre en œuvre des stratégies convergentes entre le secteur privé, les administrations publiques et les instances de formation supérieure, en particulier dans l’effectivité des engagements de la CEMAC ; 

• nécessité de contribuer à une dynamique socio-économique nouvelle par la formation et les activités de recherche et développement en adéquation avec les économies des pays de la CEMAC. 
 
Plus de 1000 diplômés au cours des 10 premières années d’existence 

En dix années d’existence, le Groupe EM GABON-UNIVERSITE a diplômé plus de 1000 étudiants, qui ont obtenu soit un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT), un Diplôme Universitaire de Management (DUM, au niveau Bac + 2, une Licence générale ou une Licence professionnelle, au niveau Bac + 3, un Master professionnel ou un Master recherche, au niveau Bac +5, soit des diplômes EM GABON-UNIVERSITE ou des doubles diplômes de l’EM GABON-UNIVERSITE et ses partenaires. 

Aujourd’hui, dans la plupart des administrations publiques et les entreprises du pays, les diplômés du Groupe EM GABON-UNIVERSITE sont présents. Dans certains domaines, comme le QHSE, les ACHATS, ils sont même très recherchés. Nombre d’entre eux sont systématiquement retenus à la fin de leurs stages. 
 
 
2019 : Démarrage des travaux de construction des résidences universitaires
 
Courant 2019, nous avons démarré la construction de résidences universitaires pour loger, sur le campus, nos étudiants de plus en plus nombreux. Un premier immeuble de quatre étages est en cours d’achèvement. Il comprend plusieurs appartements de trois chambres et de deux chambres, destinés à loger des étudiants à des tarifs défiant toute concurrence au regard du rapport qualité-prix au Gabon. Chaque appartement, destiné à loger plusieurs étudiant(e)s, un(e) par chambre, comprend des services communs (salon, salle à manger, cuisine, buanderie) et des chambres individuelles équipées. Chaque chambre individuelle et indépendante comprend un lit, une armoire à linge, une table de travail, un ordinateur de bureau connecté sur internet, un téléphone fixe, un téléviseur smart, une connexion internet haut débit et une salle d’eau comprenant un WC et une douche et/ou un jacuzzi). 
 
2020 : Transition numérique 

Le numérique a déjà révolutionné nos vies quotidiennes. Le développement exponentiel de nouveaux outils, comme le téléphone portable ou la tablette numérique, a radicalement changé les comportements. Nous pouvons désormais accéder à de nombreuses informations qui sont créées, transférées et analysées sous un format numérique, en temps réel, quel que soit l’endroit du monde où on se trouve. 

Paradoxalement, la crise de la COVID-19 s’est transformée, pour notre université, en véritable opportunité. Nous avons, en effet, profité de toutes les difficultés engendrées, comme le confinement prolongé, le couvre-feu, les difficultés de déplacements, … pour développer une ingénierie des cours en ligne qui nous a permis de boucler l’année académique 2019-2020 de façon confortable, dans les délais initialement fixés par notre calendrier académique. Le dispositif que nous offrons à nos enseignants et nos étudiants intègre une plate-forme des cours en ligne qui leur permet d’accéder à tous types de supports de cours (textes, images et vidéos), d’avoir leurs agendas des activités pédagogiques hebdomadaires, de suivre effectivement les cours et de passer les examens en plus de disposer d’une bibliothèque numérique. L’application EM GABON-UNIVERSITE téléchargeable sur Google Play store permet aux étudiants de suivre, en temps réel, l’évolution de leur scolarité et de recevoir leurs notes d’évaluations et d’examens à partir de leur smartphone, qu’ils soient connectés ou non. 

Le pari est d’arriver, dans quelques mois, à une dématérialisation intégrale des fonctions administrative et pédagogique. C’est le prochain challenge. 

©2021 - GROUPE  EM GABON-UNIVERSITÉ